Découvrez les témoignages de voyageurs ayant fait appel à nos services pour leur voyage en Ecosse !

L'Ecosse de A à Z

©sara_winter
quiraig-ecosse

Vous êtes en quête de renseignements pour préparer votre voyage en Écosse ?
De A à Z, des châteaux imposants aux lacs mystérieux, cet abécédaire vous dit tout du pays de Marie Stuart et de Sean Connery !

Notre abécédaire de l’Ecosse

A comme Alba : Alba est le mot gaélique désignant l’Écosse. Au niveau du climat, le pays des Highlands connaît des hivers froids et souvent neigeux, ainsi que des étés doux. Ses paysages sont caractérisés par les falaises des littoraux, les belles herbes vertes, les grands lacs, les îles et les montagnes des Highlands. Le plus souvent, les villes et les villages ont su préserver l’essentiel de leur patrimoine, ce qui rend leur visite particulièrement intéressante. L’Écosse est aussi le pays des châteaux médiévaux parfaitement conservés ! Ces châteaux datent de l’époque de l’indépendance écossaise. Le Traité d’Union, créateur du Royaume-Uni en 1707, a néanmoins marqué un tournant dans l’histoire de l’Écosse en l’unissant définitivement à l’Angleterre. Malgré une recrudescence du sentiment indépendantiste ces dernières années, les deux royaumes restent très soudés.

B comme Braveheart : le film Braveheart, réalisé par Mel Gibson en 1995, retrace l’histoire de William Wallace (1270-1305) et de sa lutte pour défendre les libertés écossaises face aux menées anglaises. Son action est, dans un premier temps, couronnée de succès. Il remporte notamment la victoire de Stirling face aux troupes d’Édouard 1er. Toutefois, il est finalement vaincu, emprisonné, condamné à mort et exécuté en 1305. En dépit de critiques concernant certaines invraisemblances historiques, le film a été très bien reçu en Écosse, dans un contexte de renouveau du sentiment indépendantiste.

C comme Clans : McKenzie, Fraser, Campbell… si vous connaissez un petit peu l’Ecosse, ces noms vous disent sûrement quelque chose ! Issus des anciennes traditions celtiques, les clans ont longtemps constitué le maillage social des Highlands. Le pays leur doit aussi bon nombre des impressionnants châteaux qui parsèment son territoire. Aujourd’hui encore, certains Écossais continuent à revendiquer leur appartenance à un clan, comme les MacLeods qui résident sur l’île de Skye, ou les MacNabs sur le Loch Earn. Ils affirment ainsi leur attachement à un patrimoine commun, antérieur au Traité d’Union. Les habits traditionnels sont bien sûr souvent de rigueur !

D comme Drapeau : le drapeau écossais, surnommé Croix de Saint-André, est l’un des plus vieux drapeaux du monde encore en activité. Créé en 1512, il se compose d’un fond bleu frappé en son centre d’une croix blanche en forme de X. Celle-ci représente la croix sur laquelle Saint André, évangélisateur de l’Écosse, aurait connu son martyr. Le drapeau écossais est mis en valeur à chaque manifestation indépendantiste.

E comme Édimbourg : la capitale de l’Écosse, Édimbourg, est restée une ville à taille humaine, avec ses 500 000 habitants. Ville moderne et animée, elle est notamment célèbre pour ses nombreux pubs qui servent bières et whiskys typiques. Édimbourg est aussi une ancienne cité médiévale, comme en témoignent son centre-ville empreint d’un patrimoine ancien et ses nombreux monuments historiques. Son imposant château du 12ème siècle fait partie des incontournables de tout voyage en Écosse, de même que la cathédrale Saint-Gilles. Enfin, si vous le pouvez, venez visiter la capitale écossaise au moment du Festival International d’Édimbourg ! Il s’agit tout simplement de l’un des plus importants festivals artistiques du monde ! Il réunit chaque été presque toutes les formes d’art.

edimbourg-ecosse

©photoenthusiast

F comme Ferry : le ferry est indispensable à la vie économique et culturelle de l’Écosse ! Le pays compte en effet près de 800 îles, grandes ou petites. Toute exploration de ces îles commence donc par un voyage en ferry, à travers des eaux bordées de falaises couvertes de verdures ! De nombreux ferries sont ainsi en partance d’Aberdeen, mais beaucoup de lignes relient aussi les différentes îles entre elles.

G comme Gaélique : le Gaélique est la seconde langue officielle de l’Écosse (la première étant, bien sûr, l’Anglais). Langue d’origine celtique, le Gaélique reste parlé couramment par 60 000 Écossais. Il est par ailleurs riche d’un patrimoine musical et folklorique revendiqué par tous les Écossais. Actuellement, le Gaélique jouit d’un véritable renouveau, marqué, entre autres par la Seachdan na Gàidhlig, autrement dit « la Semaine du Gaélique ». Ces festivités ont pour objectif de célébrer et de valoriser le Gaélique écossais à travers le monde.

H comme Highlands : s’étendant sur le nord-ouest de l’Écosse, la chaîne montagneuse des Highlands est l’incarnation de la beauté des paysages écossais. Majestueux et sauvages, ses pics et ses vallées sont jalonnés de châteaux médiévaux et de lacs mystérieux. L’ensemble offre de magnifiques itinéraires de randonnées à la découverte du Ben Nevis (point culminant du Royaume-Uni), des chutes de la River Lochy Falls ou encore des paysages époustouflants de Glencoe.

Nos suggestions de voyages en Ecosse


Explorez nos exemples d’itinéraires qui vous permettront de découvrir l’Ecosse au cours d’un voyage unique…

Tous nos voyages en Ecosse

I comme Îles : chacune des 800 îles écossaises a sa propre histoire et ses propres caractéristiques. Les îles d’Écosse font aussi la part belle à l’observation de la faune locale, comme les phoques ou les macareux. Les plus connues sont peut-être les îles Orcades, l’île de Skye ou les Shetland. Au palmarès de ces îles écossaises, il faut également citer l’île de Mull où il est possible d’apercevoir baleines et dauphins. L’île d’Islay est surtout connue pour ses 9 distilleries qui vous invitent à la dégustation (avec modération). Quant à l’île d’Arran, elle dispose de nombreux villages authentiques, restés figés quelques siècles en arrière. À vous de trouver l’île écossaise qui correspond à vos goûts et à vos envies !  Découvrez nos itinéraires de voyage qui vous permettent de découvrir les îles d’Ecosse à votre rythme !

J comme Jacobites : en 1688, la Glorieuse Révolution prive Jacques II Stuart, roi d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande, de son trône. Le mouvement jacobite, qui nait après l’abdication, a pour but de redonner sa couronne à Jacques II. L’Écosse, d’où est originaire le roi, se range dès le départ majoritairement dans le camp jacobite. De nombreuses révoltes éclatent alors et les partisans de Jacques II, réfugié en France, tentent plusieurs fois de débarquer sur les côtes écossaises. Le dernier coup de force a lieu en 1745, lorsque Charles (petit-fils du roi déchu) parvient à pénétrer victorieusement en Angleterre. Il finit toutefois par être vaincu à la bataille de Culloden. Il se cache un temps dans les Highlands, avant de partir pour la France, puis pour Rome où il meurt en 1788. Encore aujourd’hui, le nom de Franz de Bavière, dernier descendant de Jacques II, est évoqué pour devenir roi d’Écosse en cas d’indépendance.

K comme Kilt : le kilt, costume traditionnel écossais, est l’un des emblèmes les plus connus du pays. Symbole identitaire, le kilt est confectionné en tartan, étoffe de laines aux lignes verticales et horizontales entrecroisées. À l’origine, les couleurs du tartan marquaient l’appartenance à un clan. Le kilt s’accompagne généralement d’une veste en tweed, du sporran (sorte de bourse plate), d’un bonnet à pompon, de kilt hose (chaussettes hautes en laine) et de chaussures de cuir.

kilt-ecosse

©fabioderby

L comme Licorne : les mythologies gaéliques sont peuplées de licornes, allégories de la nature sauvage et de la pureté. Elle incarne aussi la noblesse et l’indépendance. Les Écossais se sont vite reconnus dans cette symbolique. La licorne figure dès le 12ème siècle sur le blason du roi d’Écosse et se trouve encore sur les armoiries du pays.

M comme Military Tattoo : le Military Tattoo, ou de son nom exact Royal Edinburgh Military Tattoo, est l’un des plus importants festivals de fanfares militaires du monde. Il réunit chaque mois d’août plusieurs dizaines de milliers de personnes dans une ambiance exceptionnelle. La cornemuse est bien sûr à l’honneur ! Découvrez notre long week-end sur-mesure à Edimbourg.

N comme Nessie : Nessie est le surnom affectueux donné au fameux Monstre du Loch Ness. Il aurait été aperçu pour la première fois en 1933, nageant à la surface de ce lac des Highlands. Depuis, plusieurs dizaines de témoins affirment avoir vu Nessie, mais sans preuve probante. Le mystère n’étant toujours pas résolu, il vous revient donc peut-être de mener l’enquête ! Vous pouvez ainsi en profiter pour explorer les beaux abords du loch, ainsi que les ruines du château d’Urquhart. Si vous souhaitez mener l’enquête, parcourez nos itinéraires sur les légendes écossaises !

loch-ness-ecosse

©Sam

O comme Îles Orcades : plages idylliques, falaises, vues panoramiques, charme sauvage de la nature : l’archipel des îles Orcades a tout pour plaire aux voyageurs ! L’archipel dispose aussi de nombreux vestiges néolithiques, classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, comme la chambre funéraire de Maeshowe ou le village préhistorique de Skara Brae. Naviguez vers ces fameuses îles grâce à nos différents itinéraires.

P comme Passing Place : certaines routes écossaises peuvent se révéler très étroites. Si vous croisez une voiture, il convient alors de vous garer sur une passing place, voie de garage régulièrement aménagée sur le bord de la route ! D’autre part, souvenez-vous que, comme partout au Royaume-Uni, les Écossais conduisent à gauche. Vous devez donc conserver toute votre concentration pour éviter les contresens. Sachez aussi que les distances sont calculées en miles. Un mile équivaut à 1,6 km et 100 miles/heure à 160 km/h. Prenez donc garde aux limitations de vitesse !

Q comme Queen : Marie Stuart est sans aucun doute la reine d’Écosse la plus célèbre. Née en 1542, Marie Stuart est devenue reine d’Écosse un an plus tard. Mariée au roi de France François II, elle a aussi porté la couronne de France de 1559 à 1560, date du décès de son époux. Revenue dans une Écosse déchirée par les conflits religieux, Marie Stuart est contrainte d’abdiquer en 1567. Elle se réfugie en Angleterre où elle est emprisonnée, condamnée et exécutée en 1587 sur l’ordre d’Élisabeth I. Son destin tragique a fait d’elle une héroïne écossaise.

Nos suggestions de voyages en Ecosse


Explorez nos autres exemples d’itinéraires pour découvrir le pays lors d’un itinéraire qui vous ressemble !

Faire une demande sur-mesure

R comme Robert Bruce : considéré comme le père de l’indépendance écossaise, Robert Bruce est, au début du 14ème siècle, l’un des chefs de la rébellion contre la mainmise anglaise sur l’Écosse. Il revendique rapidement le trône pour lui-même et parvient à se faire couronner roi d’Écosse le 25 mars 1306. Il s’ensuit une longue guerre contre l’Angleterre, marquée par la bataille victorieuse de Bannockburn en 1314. Celle-ci scelle l’indépendance de l’Écosse, reconnue en 1328 par le roi d’Angleterre Édouard III. Robert Bruce meurt l’année suivante. Le chant national officieux de l’Écosse, Flower of Scotland, entonné notamment avant certaines compétitions sportives, rend hommage à Robert Bruce et à la bataille de Bannockburn. Leur souvenir est encore aujourd’hui bien vivant dans la mémoire historique écossaise.

S comme île de Skye : l’île de Skye est la deuxième île la plus vaste d’Écosse. Elle regorge de sites fabuleux, sortis tout droit des contes de fées. Des promenades magnifiques mènent les voyageurs auprès d’étonnants rochers (comme le Old Man of Storr) ou au cœur des montagnes couvertes de landes (Quiraing). La randonnée de Fairy Pools (littéralement Piscine des Fées) fait aussi partie des incontournables de l’île de Skye. Enfin, celle-ci est dotée de plusieurs châteaux imposants, tels que ceux de Eilean Dolean et de Dunvegan.

©Pawel Pajor

T comme Thistle : thistle est un mot en anglais signifiant chardon, fleur emblème de l’Écosse. Tout commence en 1263, lorsque le roi de Norvège lance une invasion du pays des Highlands. À peine débarquées, ses troupes tentent de prendre par surprise le château de Slains. Lançant l’assaut pendant la nuit, ils se déchaussent afin de faire le moins de bruit possible. Un soldat marche alors sur un chardon et ne peut réprimer un cri de douleur qui met en alerte les défenseurs. La bataille est remportée par les Écossais et le chardon devient l’un des emblèmes du pays. Mais la plante est aussi symbole d’une nature sauvage et rugueuse, qui convient donc bien à l’esprit des locaux.

U comme Urquhart Castle : situé sur un promontoire rocheux, le château d’Urquhart, dont nous vous défions de prononcer le nom correctement, domine le Loch Ness de toute sa majesté. Il a été partiellement détruit en 1692, mais a fait l’objet d’aménagements et d’une belle scénographie qui le rendent très intéressant à visiter. L’Écosse est parsemé de nombreux châteaux datant de la grande époque des clans. On comptait à l’origine un château tous les 250 km. Ceux de Stirling et de Balmoral sont parmi les plus impressionnants, sans parler du château d’Édimbourg ou de l’étonnant château de Braemar, au cœur du parc national des Cairngorms.

V comme Vaches : les vaches d’Écosse, ou vaches des Highlands (Highland Cattle en anglais), sont parfaitement adaptées au climat rugueux du nord du pays. Robustes, elles sont couvertes de longs poils qui les protègent du froid, y compris au niveau des yeux. Toujours dociles en dépit de leurs cornes aux dimensions spectaculaires, elles sont aussi réputées comme la plus ancienne race de vache du monde. D’autres animaux sont à observer en Écosse, des plus communs (cerfs, sangliers) aux plus typiques (macareux moines, phoques, dauphins, etc.).

vache-ile-skye-ecosse

©shaiith

W comme Whisky : le whisky est la boisson emblématique de l’Écosse. Elle est aussi le premier produit d’exportation du pays ! L’Écosse possède une centaine de distilleries toujours en activité. Chaque distillerie concocte un whisky différent, disposant de ses propres arômes et de son propre caractère. Plusieurs appellations permettent de s’y retrouver parmi tous ces whiskys. Chaque whisky single malt et single grain est ainsi mis au point dans une seule et même distillerie. Quant au scotch whisky, il s’agit d’un whisky produit à base de malt ou de grains, selon un processus très strictement codifié. Envie de sillonner la route du whisky ? Voici nos itinéraires pour tout savoir des secrets de fabrication de ce breuvage écossais !

X comme… X : comme 7 autres lettres de notre alphabet, le X n’existe pas dans l’alphabet gaélique. Celui-ci ne comporte que 18 lettres. Les 8 manquantes (j, k, q, v, w, x, y et z) ne sont tout simplement pas nécessaires pour reproduire les sons d’une langue d’origine celtique restée longtemps orale.

Y comme Yarrow : le yarrow, ou achillée millefeuille, est une plante sauvage aux belles fleurs blanches ou roses, typique du climat écossais. Les traditions populaires lui attribuent des vertus médicinales (favorisant la cicatrisation ou atténuant certaines douleurs). Le yarrow était également utilisé dans certaines pratiques cultuelles, la divination et la magie. La fleur garde une place importante dans la littérature et l’imaginaire écossais. Elle permet souvent de symboliser la nature belle et sauvage.

Z comme « Zoarces viviparus » : le zoarce viviparus, ou plus simplement la plie (ou flet), est un poisson plat vivant dans les eaux du littoral écossais. La plie, très appréciée pour sa saveur délicate, se rencontre régulièrement dans les plats écossais. Elle fait l’objet d’une pêche récréative et professionnelle. D’une façon générale, l’Écosse dispose d’eaux très poissonneuses où il est possible de pêcher saumons, truites, brochets et beaucoup d’autres espèces. L’Écosse est d’ailleurs le premier exportateur européen de saumon et la grande majorité de la pêche britannique se fait dans les eaux écossaises. Le poisson fait pleinement partie de la culture du pays !

Nos différents voyages selon vos envies


Poursuivez votre découverte de notre pays au travers de nos différentes envies de voyages…

Toutes nos envies de voyages